Connect with us

CBD

Le CBD peut-il induire l’apoptose dans le cancer de l’endomètre ?

L’un des domaines les plus étudiés et les plus prometteurs concernant l’utilisation des cannabinoïdes, en particulier le cannabidiol (CBD), est celui des aberrations cellulaires, mieux connues sous le nom de cancer.

Avec environ 69 000 études publiées dans les moteurs de recherche au niveau de la recherche scientifique (PubMed Central), on considère de plus en plus que cette alternative peut être intégrée à la thérapie conventionnelle lorsqu’on traite cette maladie.

Le CBD et le cancer de l’endomètre

Voici une étude réalisée en février 2018 par un groupe de chercheurs de l’université de Navarre, dirigé par Bruno Fonseca, Correira-da-Silva et Teixeira. L’étude s’est concentrée sur la capacité des cannabinoïdes à induire le processus de mort cellulaire programmée (apoptose) dans les cellules cancéreuses spécifiquement présentes dans le tissu endométrial.

Qu’est-ce que le cancer de l’endomètre ?

Le cancer de l’endomètre est l’une des aberrations cellulaires présentes dans 13 % des cancers touchant les femmes. Il survient généralement après la ménopause, entre 55 et 59 ans, et se rencontre rarement dans les phases pré-ménopausiques (avant 40 ans).

Cette aberration cellulaire très spécifique affecte la muqueuse de la paroi utérine et peut être différenciée en deux sous-types :

  • Type I
    80 à 90 % des cancers de l’endomètre.
    Très dépendante de l’hormone œstrogène.
  • Type II
    Indépendante des œstrogènes
    Souvent de nature plus agressive

Points à prendre en compte dans le risque de cancer de l’endomètre

Les facteurs suivants peuvent augmenter le risque de développer ce type de maladie :

  • Obésité
  • Hyperplasie de l’endomètre
  • Syndromes métaboliques (hyperglycémie, hypertension artérielle, taux élevé de triglycérides).
  • Menstruations à un âge précoce
  • Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)
  • Traitement au tamoxifène pour le cancer du sein
  • Traitement hormonal à base d’œstrogènes seuls
  • Une mère, une sœur ou une fille est atteinte d’un cancer de l’utérus.
  • Des saignements vaginaux anormaux ou des douleurs pelviennes font partie des signes et symptômes de cette maladie.
  • Des facteurs externes peuvent influencer le pronostic (chances de guérison) et les options de traitement.

Le taux de survie à cinq ans pour cette maladie serait élevé, mais pas de 100 %. La recherche se poursuit donc pour comprendre ce cancer et développer de nouveaux traitements. Un article récemment publié dans le Journal of Physiology and Biochemistry montre comment les propriétés pharmacologiques des cannabinoïdes peuvent jouer un rôle dans le domaine des nouvelles thérapies.

Sur quoi l’étude sur le CBD est-elle basée ?

La communication cellulaire existe principalement par le biais de signaux chimiques. La cellule qui envoie un signal libère un composant dans l’espace intercellulaire, ces signaux sont captés par des récepteurs appropriés à la surface des cellules voisines, produisant une réponse.

Il s’agit d’un mécanisme commun de communication entre les cellules, qui est utilisé pour contrôler un très large éventail de processus biologiques cruciaux, tels que le contrôle du comportement des cellules souches et, ce qui est beaucoup plus important dans le cas présent, l’induction de l’apoptose des cellules malignes.
Les cannabinoïdes, tels que le cannabidiol (CBD), agiraient comme des signaux chimiques lorsqu’ils sont incorporés dans notre système, soit par voie orale (huiles de CBD), soit par inhalation (fumée de la combustion du cannabis). Les neurones et les cellules possédant les récepteurs appropriés et spécifiques seront activés par cette signalisation, ce qui entraînera un effet biologique en réponse.

Notre corps produit deux substances chimiques appelées EAA et 2-AG, qui sont collectivement appelées endocannabinoïdes (EC), ainsi appelées en raison de leur similitude structurelle avec le THC et le CBD. Ces substances chimiques interagissent avec deux récepteurs, CB1 et CB2. Ces récepteurs régulent diverses réponses cellulaires, dont la mort cellulaire programmée. En outre, il a été démontré que certains cancers expriment des récepteurs CB, ce qui les rend potentiellement sensibles aux signaux CB. Sur la base de ces caractéristiques, les auteurs ont étudié la capacité des CE, du THC et du CBD à induire la mort cellulaire des cellules cancéreuses de l’endomètre.

Des résultats prometteurs avec les cannabinoïdes ?

Pour ce type d’étude, il est d’usage d’utiliser des lignées cellulaires cultivées, en particulier les cellules sensibles aux mutations ou aux changements au niveau génétique qui donnent naissance à un type de cancer. Dans ce cas, des cellules d’endomètre représentant les deux sous-types, type I et type II, ont été utilisées. Une lignée cellulaire non cancéreuse a également été signalée comme témoin.

Chaque culture cellulaire a été traitée avec les quatre cannabinoïdes mentionnés, en évaluant l’effet par deux méthodes complémentaires. Les chercheurs indiquent que l’EC et le CBD ont tous deux été capables de tuer les cellules cancéreuses et ont montré un profil très sûr dans les cellules saines, qui n’ont présenté aucun dommage cellulaire.

En revanche, le THC n’a eu d’effet sur aucune des lignées cellulaires, même à des concentrations plus élevées. Cela démontre la capacité de certains cannabinoïdes à tuer les cellules cancéreuses de l’endomètre.

Les traitements à l’AEA et au CBD ont généré des preuves de mort cellulaire programmée dans les cellules de Type I. Aucune preuve de ce type n’a été trouvée pour les cellules de type II, quel que soit le traitement. Ces données indiquent que l’AEA et le CBD peuvent induire une mort cellulaire programmée dans les cellules cancéreuses de l’endomètre de type I, mais pas de type II.

Enfin, pour approfondir les mécanismes moléculaires, ils ont analysé quels récepteurs étaient impliqués dans ce processus. En plus de CB1 et CB2, il existe un troisième récepteur appelé TRPVI qui est activé par les CE. Dans ces tests, ils ont désactivé chacun des récepteurs individuellement, puis ont traité les cellules avec des cannabinoïdes. Pour les cellules de type I, seul le troisième récepteur était nécessaire à la mort cellulaire, tandis qu’aucun d’entre eux n’était nécessaire à la mort cellulaire de type II. En pratique, cela signifie que les TRPVI, et non les récepteurs CB, sont des cibles pour le traitement du cancer.

Conclusions sur l’utilisation du CBD dans le traitement du cancer ?

Plusieurs résultats intéressants peuvent être tirés de cette étude.

D’une part, il est rapporté que les propriétés du CBD peuvent constituer un traitement efficace du cancer de l’endomètre de type I et de type II.
Le CBD n’a induit la mort cellulaire programmée que dans les cellules de type I, mais a été en fait plus efficace pour tuer les cellules de type II.
Le type II est le cancer le plus agressif, ce qui est une nouvelle prometteuse pour les patients atteints de ce type de cellules.

Deuxièmement, le récepteur TRPVI est identifié comme une cible potentielle de traitement. Bien que cela soit utile en soi, cela démontre également les applications plus larges de la recherche sur le cannabis.

Comme toujours, de tels résultats devraient conduire à des études beaucoup plus approfondies et complexes, afin d’acquérir une compréhension plus scientifiquement examinée des applications et des limites que le traitement avec de telles molécules pourrait impliquer, surtout si l’on considère qu’une culture cellulaire se trouve dans un environnement beaucoup plus contrôlé par rapport à la complexité des tissus vivants du corps humain. Ce point doit être pris en considération lors de la création de nouveaux protocoles de recherche.

Enfin, les différences génétiques entre les individus peuvent influencer la façon dont un patient réagit à différents médicaments ou traitements, mais ces résultats suggèrent que le CBD et d’autres cannabinoïdes ont un grand potentiel pour créer des traitements alternatifs pour cette maladie, ou pour créer des thérapies conjointes avec des traitements plus conventionnels.

Lire la suite
Avis CBD
fleurs CBD
News CBD
huile cannabis
CBD liquide
Fleur Cannabis
CBD BOX
Fleurs CBD
Herbal SHOP
Fleurs de CBD
vaporisateur Cannabis

ARTICLES POPULAIRES