Connect with us

Quel est le lien entre le CBD et la fibromyalgie ?

Les plantes de Cannabis sativa sont utilisées à des fins thérapeutiques depuis près de 5000 ans, les premières traces de leur utilisation ayant été relevées en Chine et en Inde. Parmi ce genre, nous avons le chanvre industriel, une plante utilisée pour un certain nombre de fonctions, notamment : matériaux de construction, cordes, remplacement de l’acier, aliments et médicaments. C’est maintenant que l’intérêt pour les propriétés thérapeutiques de composés tels que les cannabinoïdes a refait surface, grâce à des rapports anecdotiques sur leurs effets sous forme de crème et d’huile de CBD contre différents types de cancer, l’épilepsie et la fibromyalgie.

Qu’est-ce que la fibromyalgie (FM) ?

Il s’agit d’une affection ou d’un syndrome rhumatismal dont l’origine se situe dans le système nerveux central. Elle affecte généralement le bas du dos, le cou, les épaules, l’arrière de la tête, le haut de la poitrine et/ou les cuisses, bien que n’importe quelle zone du corps puisse être concernée. La douleur est souvent décrite comme une brûlure, un élancement et un coup de poignard. La douleur et la raideur sont souvent plus importantes le matin qu’à d’autres moments de la journée, et peuvent s’accompagner de maux de tête chroniques, de sensations d’étranglement de la peau, d’insomnie, du syndrome du côlon irritable et du syndrome de l’articulation temporomandibulaire. Parmi les autres symptômes souvent ressentis par les patients atteints de fibromyalgie figurent le syndrome prémenstruel, les règles douloureuses, l’anxiété, les palpitations, les troubles de la mémoire, la vessie irritable, la sensibilité de la peau, la sécheresse des yeux et de la bouche, la nécessité de changer fréquemment de prescription de lunettes, les vertiges et les troubles de la coordination. La dépression accompagne souvent ce trouble, et le stress peut déclencher le développement de problèmes similaires à ceux associés aux maladies cardiovasculaires et aux maladies des glandes surrénales. Le système immunitaire étant généralement affaibli dans cette maladie, les infections virales et bactériennes opportunistes sont également fréquentes.

Le trait le plus distinctif de la fibromyalgie, qui la différencie d’autres affections similaires, est l’existence de certains « points sensibles »

En France, 1,5 million de personnes sont victimes de la fibromyalgie. Aussi, 80 % des cas sont des femmes âgées de 30 à 55 ans.

Toutefois, le nombre réel de cas est probablement beaucoup plus élevé, car cette affection est souvent mal diagnostiquée. La fibromyalgie se manifeste de manière similaire au syndrome de fatigue chronique, à la sensibilité chimique, à la polyarthrite rhumatoïde et aux douleurs myofasciales chroniques. Cette augmentation alarmante du nombre de diagnostics constitue un point de réflexion pour les cliniciens et les chercheurs. La ou les causes de la fibromyalgie sont inconnues et il n’existe aucun test permettant de poser un diagnostic avec une totale certitude. Cependant, on pense qu’elle est causée par une perturbation de la capacité à traiter la douleur. Certaines données indiquent également un problème du système immunitaire ; certaines anomalies immunitaires sont courantes chez les personnes atteintes de fibromyalgie, mais leur signification et leur relation avec le syndrome ne sont pas entièrement comprises.

Certaines recherches ont montré qu’elle est plus susceptible de se produire chez les personnes ayant des antécédents d’abus sexuels, de violence domestique et même d’alcoolisme. Les problèmes de malabsorption étant fréquents chez les personnes atteintes de ce trouble, il est préférable d’utiliser des vitamines et autres compléments sublinguaux car ils sont plus faciles à absorber que les comprimés ou les capsules.

La dernière décennie a vu une croissance rapide de l’intérêt pour les solutions naturelles et biologiques, qui s’étendent à la fois à la façon dont nous mangeons et à la façon dont nous traitons notre corps. Grâce à cela, les molécules ou substances riches en cannabidiol (CBD) sont apparues comme une solution possible contre des affections telles que la fibromyalgie.

Le CBD est l’un des 85 composés cannabinoïdes présents dans les plantes du genre Cannabis. Pour que ce composé ait la capacité de fournir ses propriétés thérapeutiques, il doit être isolé et extrait de plantes connues sous le nom de chanvre industriel, qui ont une concentration élevée de CBD, une molécule sans capacité psychotrope. En d’autres termes, le CBD ne produit pas d’effet narcotique (c’est le contraire qui se produit avec la molécule THC, prédominante dans les autres plantes de ce genre).

Quel est le lien entre le CBD et la fibromyalgie ?

Une enquête menée auprès de plus de 1 300 patients souffrant de douleurs chroniques révèle que 62 % des patients considèrent que l’utilisation du CBD pour gérer et soulager la douleur est très efficace.

Quelques exemples des propriétés du CBD en matière de gestion et de soulagement de la douleur :

  • Pression intraoculaire dans le glaucome
  • Nausées et vomissements chez les patients sous chimiothérapie.
  • Douleurs musculaires et insomnies résultant de lésions de la moelle épinière.
  • La rigidité chez les patients atteints de sclérose en plaques.
  • Perte de poids et perte d’appétit chez les patients atteints du VIH.

À Barcelone, une étude a montré l’effet de ce cannabinoïde dans l’amélioration de la douleur, de la raideur, de la relaxation et de la perception du bien-être des participants. Grâce aux découvertes de personnalités telles que le Dr Raphael Mechoulam, appelé par les cercles scientifiques les plus prestigieux « le grand-père du cannabis médical », l’une des explications des effets du CBD est due à son action sur le système endocannabinoïde. Une fois activés, ils sont responsables de la production d’une cascade d’effets anti-tumoraux, anti-inflammatoires et antiémétiques, entre autres.

Notre corps a la fonction naturelle de former des cannabinoïdes, malheureusement, il ne le fait pas en concentrations suffisamment élevées pour produire l’effet désiré, c’est pourquoi le CBD provenant de sources externes est un allié potentiel pour les personnes atteintes de ce type de syndromes.

La réponse à cette question est simple : les traitements conventionnels ont actuellement un taux d’efficacité très faible et, dans un grand nombre de cas, leurs effets secondaires sont plus dangereux que la maladie qu’ils sont censés soulager.

Comment administrer le CBD ?

Comme ce type de molécule est extrait de plantes à forte teneur en CBD et à teneur très faible, voire nulle, en THC, la pratique la plus logique consiste à isoler ce composé, à le purifier et à l’apporter sous forme d’huiles de CBD. Ainsi, on dispose de la forme la plus pure et la plus inaltérée, sans risque de concentrations élevées de THC qui pourraient produire des effets indésirables. Bien sûr, pour pouvoir le faire, des contrôles de qualité très fins doivent être mis en place, et de préférence des matières premières biologiques pour garantir que le produit final est exempt de pesticides ou d’organismes pathogènes.

Il n’est pas recommandé d’inhaler cette plante comme on le fait avec son homologue narcotique, car de cette façon, on ne pourrait pas obtenir les avantages que procure le CBD.

L’actualité du CBD dans la fribromyalgie

La Fondation pour la fibromyalgie et le syndrome de fatigue chronique (Fibromyalgia and Chronic Fatigue Syndrome Foundation) est l’une des organisations qui cherchent à stimuler la recherche pour déterminer le véritable potentiel de la CBD, en particulier dans le domaine de la FM, et qui a pris des mesures pour favoriser le développement de solutions pour les patients. En créant des programmes visant à éduquer les patients et les spécialistes sur le potentiel et les limites actuelles de ces composés. Il est important de garder à l’esprit que plus les recherches sur le sujet sont nombreuses, plus les questions se multiplient. Toutefois, ce travail est crucial pour comprendre en profondeur comment nous pouvons appliquer au mieux la CBD pour différentes conditions.

D’autre part, tous les pays ou villes n’ont pas un statut légal sur l’utilisation du cannabis, et s’il est vrai que le chanvre industriel a des concentrations minimales de THC, il peut être mal compris ou même diabolisé par des groupes extrémistes, ce qui ralentit tous les progrès qui pourraient être faits dans la recherche préclinique et clinique.